C’est pas magicien. Edition number four.

Ils avaient demandés un héros pour accomplir leur mission… Ils avaient dit que je pourrais le faire si mon coeur était pur, qu’il fallait oublier l’amour et l’attachement pour parfaire mon savoir, puis que tout deviendrais plus beau pour le monde. Maintenant je sais que ces hommes se moquaient de moi et me manipulaient comme un pantin… Je ne me serais jamais douté que cette haine se trouvait au plus profond de mon âme… Vous avez accomplis, mon maître, ce que tout les autres n’ont que partiellement réussis et, malgré tout ce qu’ils peuvent être pour moi, je les tuerais tous.

Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lontaine…

Wood Wars

Episode trois…

La répartie des bûcherons.

Guerre ! La République est effondrée après l’attaque d’un Bûcheron, le comte Roland.

Ils y a des castors des deux côtés. Le bois est partout !

Dans un moment de paix, le chef des ornithorynques séparatistes, Général Gripaviaire,

descend dans la capitale de la République des rongeurs et kidnappe

le Chancelier Palpastor, leader du Senat du barrage de l’Ouest.

L’armée séparatiste ornithorynque attends dans le ciel de la capitale,

quand deux Chevaliers Jestor livrent une mission désespéré,

pour secourir le Chancelier captive…

 

- Monsieur Bob ! Vous avez malencontreusement enclenché votre micro. Tout le monde a pût remarquer votre fabuleux combat au sabre laser face à votre tabouret ! Félicitation !

- C’est pas possible ! Tant pis ! Je vais me rattraper !

Riri ! C’est pas magicien ! Fifi ! Edition number four ! Présenté par Bob du côté obscur de la force !

Bob : Bienvenue à cette nouvelle édition de votre émission préférée ! Je présenterais aujourd’hui ce journal aux côtés de notre empereur adoré, notre seigneur vénéré, le maître du barrage : King Castor !

Voix-off : Il faut aussi savoir que je porte en ce jour des chaussettes rouges à rayures vertes. Ne trouvez vous pas que je possède la classe ?

King Castor : Merci encore une fois de m’avoir convié sur votre plateau. J’aimerais passer quelques messages que je n’ai pas pût envoyer par la poste ce matin à cause de l’attaque d’un lapin vert.

Maurice, si tu ne te dépêche pas de me rendre le rondin que je t’ai prêté il y a deux semaines, je promets sur la vie de ma mère de venir de péter la figure à coup de batte de base-ball.

Roger, pourrais tu aller m’acheter la boîte de lasagnes que je devais porter à la pendaison du barrage de Rémi et Sophiane hier soir.

Albert, rammène la poudre d’eucalyptus sur la place de la cascade, demain après midi, vers deux heures et demi. Je t’attendrais avec le char.

Bob : Encore une fois vos messages étaient comme de sages paroles à nos oreilles ; même une prophétie de type cerisier ne pourrais être plus douce à entendre. Passons maintenant à la suite de notre programme en acceuillant l’invité du jour !

Tomtom ! L’invité du jour ! Soso ! Le Marsupilami ! Yeryer !

C’est en l’année 1876 que notre ami le Marsupilami voit le jour dans la banlieu ouest de Chicago. Il s’appelle à cette époque John Patoudsuit et fût élevé par des parents alcooliques qui buvaient. Sa mère se noya dans une flaque d’eau lors de l’année 1880, laissant son fils à son père qui l’abandonna le lendemain sur une aire d’autoroute.

John fût receuillis par le Dr.Frankenstein qui exerça sur lui des expériences diaboliques, le transforma en monstre, lui agrandit la queue, développa ses capacités motrices au détriment de son expression vocale, avant de le peindre d’une couleur exotique. Il se trouva que la durée de vie du petit John augmenta considérablement, que des sentiments de violence naquirent en lui, et qu’une envie démesurée de tacos le tiraillait constamment.

Lors d’une expérience du docteur il cria qu’il en avait, je cite, marre de suppots et des lamas. John prononça alors ses premiers mots depuis sa naissance : « Malsuplami « . Il fût baptisé sur le champs par le surnom de Marsupilami.

C’est en l’année 1938 que notre ami Marsupilami s’échappe de l’asile dans lequel il avait été enfermé par le docteur fou. Il traversera durant des dizaines d’années les quatres coins du globe, se nourrissant exclusivement de poulets fermiers, et assassinant parfois quelques pêcheurs du dimanche innocent. Il sera receuillis beaucoup plus tard par un réalisateur américain qui tentera de produire un dessin animé malgré les excès de violence de son protégé.

Le monstre apprendra à parler, à manger de la nourriture humaine, à devenir sociable, et à aimer les personnages féminin. En effet le Marsupilami aime par dessus tout sauter, et il le montre bien à la dizaine de filles qui viennent visiter sa loge chaque soir.

Ratatatata ! Ta ! Tout de suite ! Rototototo ! To ! L’interview! Rititititi ! Ti !

Bob : Bienvenue à vous sur notre plateau de télévison journalistique à la radio ! Comment allez vous ?

Marsupilami : Bien, mais j’irais encore mieux si la petite blonde qui tiens la caméra là bas venait s’occuper un peu de moi. Et je parle même pas de la rouquine !

King Castor : Et il faut aussi savoir que ces femmes ne sont pas réellement interréssées par les singes jaune et que…

Secrétaire : Moi je ne dis pas vraiment non à quelqu’un qui saute si habilement à l’aide de sa queue.

Marsupilami : Alors la pédale, qui c’est qui dirige maintenant ?

Bob : Je préfère que personne ne s’entretue dans mon émission et c’est pour cela que je vais poser la première question, posée par « fandemarsutrololdu45″ : que signifie le terme Houba ?

Voix-off : Nous tenons à dire que les questions posées par nos télespectateurs ont été traduites en français afin de faciliter la compréhension. Personne ne comprendrais si notre ami lisait ceci : « slt mar pk t di ouba tt le tmps xD lol tmtceiii ». En plus hier, j’ai vu un lapin.

Marsupilami : J’ai pris ce mot comme phrase fétiche après avoir passé une nuit sympathique avec une certaine Stéphanie d’une principauté au sud de la France… Elle arrêtait pas de répéter ça pendant des pratiques plutôt chaudes… Je tiens à dire qu’on a juste bus un café ! Avec deux sucres chacun !

King Castor : Parfait… Deuxième question de « MileyCyrusdu95″ (ce pseudonyme mérite que l’on remette la peine de mort à l’ordre du jour…) : pourquoi l’un de vos enfants est tout noir ?

Marsupilami : C’est des images de synthèse abrutie ! J’ai quelques enfants illégitime mais bon pas grand chose… Il y a Donkey Kong, Babouche, Abu, toute la population de la planète des singes, dont Banane, Noicoco, Canabis…

Bob : Et nous allons arrêter là pour aujourd’hui afin d’épargner à vos oreilles le nom de toute la descendance de notre cher macaque transgénique. Ecoutons avant de partir la fameuse question du jour !

Papa ! Le moment ultime ! Mama ! La question ultime ! Pepe !

Bob : La question du jour m’est posé par une très chère demoiselle qui me demande pourquoi j’ose critiquer Miley Cyrus dans presque la totalité de mes articles. La réponse est très simple et tu la trouvera toi même une fois que tu aura retirer la crasse qui obtrue tes deux oreilles.

Sur ce je vous laisser pour mieux vous retrouver lors de notre futur édition number five ! Je le répète encore car peu de gens le font : commentez, répondez, argummentez, donnez moi quelques remarques, ne venez pas sur ce blog juste dans l’espoir de casser l’ambiance, et vous remercie pour votre soutient.

C’était C’est pas magicien, présenté par Bob du côté obscur de la force.

 


3 commentaires

  1. L'ecureuil dit :

    Mdr super ! Moi qui adorais le marsupilami quand j’étais petite ^^

  2. Je me disais bien qu’il était louche

  3. resumes dit :

    I’d personally would rather have a cool chip from the get go than a smoking hot chip that needs water cooling just to function on spec.

Répondre

ebtiha |
LE CERCLE RATIONNEL |
Minimax03 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PaRoDia
| car2le
| mammgoz