Chapitre 10 : L’homme à la chemise à carreaux 2/2

Azuria – Un jour après

Cet homme n’était pas un adversaire normal comme les autres. Il parlait à ses pokémons par son esprit et restait concentré sur le terrain sans dire un mot. Même si Edmund appréciait les combats de pokémons, ce dernier devenait de moins en moins agréable, c’était toujours mieux de combattre quelqu’un de sympa et détendu. Mais c’était palpitant et il avait envie de savoir l’issue de ce terrible affrontement, si possible même de le  by Browse to Save » href= »http://www.pokebip.com/pokemon/index.php?phppage=membres/fanfics/affichage-chapitre&c=38914# »>gagner.

« Bon, lança Edmund en rappelant son pokémon, ça fait un-zéro. Que la deuxième manche commence ! »

Le champion d’arène se limitait pour ses paroles, remarquant que ce n’était pas la peine de parler à part pour s’adresser à un mur. Olivier comprit néanmoins les paroles d’Edmund et, sans rien ajouter ni détourner le regard du terrain, il rappela son Dracolosse et sortit de sa poche une autre pokéball.

Cette fois, Edmund ne laissa pas le temps à son adversaire et lança en l’air la pokéball qui contenait son pokémon favori, celui avec lequel il était depuis ses dix ans : Aquali. De son côté, Olivier fit entrer un jeu un superbe Alakazam, pokémon qui ressemblait énormément. Calme, posé, et concentré sur le combat, le pokémon d’Olivier ressemblait exactement à ce dernier ; cela ne faisant qu’effrayer le champion d’arène qui sentait encore une fois un lien immense entre les deux.

Pour commencer, Edmund envoya son pokémon sous l’eau afin de le mettre hors de portée et si possible de le faire perdre des yeux au pokémon adverse. Mais ce n’était pas du goût de son opposant qui fit soulever l’eau de la partie de la piscine en un terrible geyser qui propulsa l’Aquali sous les pieds du pokémon d’Olivier. « Aquali, utilise ton attaque Morsure ! »

Le pokémon du champion d’arène attrapa alors l’Alakazam par une jambe, le croquant à pleine dents. Puis, sans attendre les ordres de son maître tant il connaissait cette technique par cœur, le petit pokémon plongea dans la piscine, entrainant le second derrière lui. Olivier ne broncha pas lors de cette attaque qui fut pour le moins fulgurante, planté telle une statue de marbre à l’entrée de l’arène depuis le début de l’affrontement.

Aquali ne pouvait perdre contre aucun pokémon, il se connaissait depuis qu’il avait dix ans et avaient entre eux une confiance au-delà de tout. Dès qu’ils étaient ensembles, l’un donnait à l’autre le courage nécessaire et vice-versa. C’était bien plus qu’une relation de maître à pokémon, après Ondine, son pokémon était sans doute pour Edmund l’être avec lequel il avait le plus de lien sur cette planète. Parfois, sa femme les comparait même à un frère et une sœur.

Mais pas un des deux pokémon ne remonta à la surface, le combat se prolongeant sous l’eau de la profonde piscine dont on ne distinguait ni le fond, ni les deux combattants qui s’y était enfoncés. Une minute passa durant laquelle Edmund angoissa pour son pokémon favori, tandis qu’Olivier ne bougeait toujours pas et attendait simplement ; tout son plan semblait se dérouler à merveille et rien ne le troublait.

Au bout d’un moment, l’eau commença à bouillir et un siphon se créa à la surface. Une cuillère apparut au centre de ce tourbillon d’eau, celle d’Alakazam, prouvant que l’attaque sous-marine provenait de lui et non du petit pokémon du champion d’arène.

« Aquali ! hurla Edmund terrifié à l’idée de voir perdre son favori. » Car si Edmund espérait au moins gagner une manche de ce match, c’était bien celle-là ; il n’avait pas l’intention de laisser du terrain à son adversaire.

Et, comme pour combler ses attentes, ce dernier surgit hors du siphon et se propulsa sur un îlot, juste devant son dresseur. Le champion ne savait pas quoi penser de ce qu’il venait de se passer sous l’eau. La seule chose qu’il savait était que son pokémon s’en était sorti indemne et qu’une cuillère du pokémon adverse flottant dans un siphon.

L’attente fut interminable et dura une minute entière. Olivier fixant désormais le siphon emportant la petite cuillère de son pokémon, visiblement et ce pour la première fois depuis le début du combat. Il avait peur de perdre la manche et se sentait faible par rapport à l’Aquali qui trônait en face de lui, toujours fier et sans la moindre blessure, alors que son propre pokémon restait sous l’eau. Pour la toute première fois, le dresseur au costume à carreaux semblait stressé par la situation.

« Ne vous en faites pas, lança-t-il au champion qui commençait à se demander s’il était muet, il n’est pas hors de combat ; pas encore. » Mais le temps passait et l’Alakazam ne réapparaissait pas à la surface. Si bien que le champion d’Azuria commença à sourire de la situation, Olivier stressé, jusqu’au moment du verdict : quand Alakazam remonta évanouis des tréfonds des abysses.
« Bien joué Aquali ! s’exclama le champion tandis qu’Olivier baissait pour la première fois les yeux, visiblement déçu par la défaite de son pokémon. » Bien qu’il fût content de cette victoire, Edmund tenta de se contenir et de rester calme, surtout qu’en face de lui son adversaire semblait perdre un sang-froid.

Cela se voyait qu’il perdait son calme car, avant même que la manche fut terminé, il rappela son pokémon dans sa pokéball et en sortit une autre. « Tu ne gagneras pas cette fois, voici mon premier pokémon : Aligatueur ! »

Edmund, suivant le mouvement, rentra son propre pokémon avant de lancer le suivant : un énorme Mégapagos. « Et moi je ne t’offre qu’un simple maillon de mon équipe mais ne t’en fais pas, tous se valent à merveille et tu ne tarderas pas à le ressentir. Ce badge ne t’es pas encore acquis. Mégapagos c’est à toi ! Use de ton attaque Repli ! » Immédiatement, la tortue se rangea dans sa carapace, et plongea sous cette forme sous l’eau.

« Tu l’oublis sans doute, reprit Olivier dont la langue semblait soudain s’être délié envers Edmund, mais mon pokémon sait excellemment bien nager sous l’eau lui aussi. » En réponse à ces mots, le pokémon adverse plongea à son tour, suivit par le sourire d’Edmund qui visiblement n’attendait que cela. « Tu vas voir que la rareté du badge de cette arène dans les poches des dresseurs n’est pas seulement une légende. »

Sous l’eau, Aligatueur se déplaçait en sinuant son corps, son ombre bien distingue tout comme celle du Mégapagos qui restait en repli et ne bougeait pas, attendant la venue du pokémon adverse jusqu’à lui. « Tu sais que tu ne résisteras pas même sous repli à la force de frappe de mon pokémon ? » Et Edmund semblait le savoir mieux que personne, attendant étrangement qu’Olivier fonce sur son pokémon.

« Aligatueur, attaque guillotine ! » Edmund resta bouche-bée devant cela, guillotine étant une attaque totalement impossible à apprendre à ce pokémon ; Olivier le savait et en sourit. Sauf que l’attaque ne fonctionna pas, que le pokémon du champion d’arène disparut, et que celui d’Olivier se prit un rocher et fut projeté sur l’un des îlots de la piscine.

« Une attaque clonage, bien joué, lança Olivier. Mais ce n’est pas terminé.

- Si, ça l’est. Mégapagos, attaque lame de roc ! » Immédiatement, l’îlot sur lequel était couché le pokémon adverse se transforma en un champ de lame de pierre qui remontèrent vers le haut, frappant de plein fouet et de toute part l’Aligatueur. Ce dernier était hors combat, Edmund venait de gagner haut la main.

Etrangement, son adversaire ne répondit rien face à cette défaite. Il rangea son pokémon hors de combat et se dirigea vers la sortie en laissant dans son dos un champion dépité par ce silence. Cet homme l’intrigua grandement mais, ce qu’il ne savait pas, c’est que ce n’était que la première fois que leurs chemins se croisaient.

 


Autres articles

2 commentaires

  1. グッチ 靴 dit :

    Mayor and governor Nakahata director DeNA · "The meet their expectations," encouragement DeNA, 29, from the owner to visit the City Hall and
    グッチ 靴

  2. グッチ 靴 dit :

    From public affairs 権 で Constitution corrections で ki ru の か Restoration · Stone original Japanese Restoration の would の Shintaro Ishihara representat
    グッチ 靴

Répondre

ebtiha |
LE CERCLE RATIONNEL |
Minimax03 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PaRoDia
| car2le
| mammgoz